Le budget du Sénégal a dépassé le seuil des 3000 milliards, pour la première fois

8731687-13791529 Pour une première fois, l’Etat du Sénégal mise sur un budget de 3022,39 milliards de FCfa pour l’année 2016 dont 1048 milliards seront consacrés aux investissements. La loi de finances de cette année a pour ambition de faire ressortir les effets « positifs » du Plan Sénégal émergent (Pse).
Le budget du Sénégal dépasse le cap des 3000 milliards de FCfa, pour atteindre 3022,398 milliards de FCFA contre 2869,032 milliards dans la loi de finances 2015, soit une hausse de 153,358 milliards en valeur absolue et 5,43% en valeur relative. Le chef de l’Etat a fixé au gouvernement une ligne directrice : « la conquête de notre souveraineté budgétaire ». En effet, pour le budget d’investissement, 58 % des ressources internes lui sont consacrées contre 42% de ressources extérieures. Jusqu’en 2000, les proportions étaient inversées : 22% de ressources internes et le reste, c’est-à-dire les 78% provenaient des ressources extérieures. Si le budget de 2014 et particulièrement celui de 2015 a servi à jeter les bases du redressement économique du Sénégal, la loi de finances de 2016 a pour ambition de faire ressortir les effets positifs du Pse.

1048 milliards destinés à l’investissement

2016 coïncide avec la deuxième année pleine de la mise en œuvre effective du Pse dont les trois piliers sont tous portés vers une « croissance forte, durable et inclusive ».
La loi de finances 2016 accorde la priorité à la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires (Pap). Ainsi, conformément aux orientations du PSE, le maximum de ressources sera consacré à l’investissement pour assurer la transformation structurelle de notre économie et élargir l’accès des populations aux services sociaux de base. Plus d’investissements seront consentis, pour plus de croissance économique, pour un partage équitable de la richesse créée, entre les différentes couches de la population. Par investissement, il faut comprendre, les ressources qui vont directement au bénéfice des populations pour l’amélioration de leurs conditions de vie. La loi de finances 2016 prévoit une enveloppe globale de 1048 milliards contre 962,428 milliards en 2015, soit une hausse de 85,572 milliards en valeur absolue et 9 % en valeur relative. Elle représente 34,67% du budget global.
L’accroissement du budget d’investissement consacre l’effort de rationalisation des dépenses publiques entamé depuis 2012. Cette tendance s’est poursuivie dans le budget d’investissement de 2016 où des dépenses relevant de projets d’appui institutionnel ont été supprimées pour un montant de 28,827634 milliards de FCfa.

source: le soleil

[contact-form-7 404 "Not Found"] 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up