Attribution de la Licence 4G par l’Artp « Il n’y a pas eu entente illicite», selon le Directeur de la Commmunication de la Sonatel

Communication-Récupéré

Les affirmations du Directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), sur l’attribution de la licence 4G semble ne sont pas encore digérées par la Sonatel. A l’occasion de sa rencontre, ce matin, avec le Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes), au siège de la Sonatel, le Directeur de la Communication, Abdou Karim Mbengue est revenu sur ce malheureux incident.

En vue d’édifier ses hôtes, au même titre que tous les sénégalais sur ce qui s’est vraiment passé, M. Mbengue a soutenu que « il n’y a pas eu d’entente illicite. Pour l’intérêt du secteur, les opérateurs se sont concertés et ont adressé une lettre commune au régulateur ». D’ailleurs, a-t-il tenu à le faire savoir, « c’est la 5e lettre du genre que nous adressons à l’Artp, pour faire part de nos préoccupations par rapport à une situation ». Et dans ce cas ci, « nous avions juste demandé que le prix soit revu à la baisse,  puisque les conditions ne permettent pas de créer de la valeur pour l’entreprise et l’ensemble des parties prenantes  au vu du benchmark effectué».

Informant à l’occasion que la 5G sera lancée dans un an et demi, M. Mbengue avoue qu’il garde espoir que les autorités vont appeler à la table de négociations tous les opérateurs et le régulateur. Car, « Sonatel réaffirme son fort intérêt pour la technologie 4G et sa volonté de la développer au plus vite au Sénégal », a-t-il dit.

En effet, l’Artp a lancé un appel public à candidatures pour l’attribution de licences et de fréquences autorisant l’utilisation des technologies mobiles 4ième Génération en vue de l’exploitation de réseaux publics de télécommunications 4G au Sénégal. La date limite de dépôt était fixée au lundi 18 janvier 2016. 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up