Le Nigeria ouvre le bal de la commercialisation du cajou en Afrique de l’Ouest

Le Nigeria, suivi de près par le Ghana, est le premier pays a démarré la campagne de commercialisation de la noix de cajou en Afrique de l’Ouest tandis que s’achève celle en Afrique de l’Est. Et très vite les prix se sont mis à grimper passant de 135 nairas le kilo (€0,62 ou  400 FCFA) le kilo à 190 et 200 nairas le kilo. Les commandes reçues par les exportateurs nigérians sont importantes.

Cette hausse des prix est en ligne avec le marché international de la noix de cajou brute qui est très actif avec des prix élevés pour ce début de campagne. Au Ghana où les récoltes sont plus limitées, les prix se sont également alignés sur le marché international. Dans ces deux pays les prix devraient se stabiliser à ce niveau, déjà élevé, dans les prochaines semaines.

Les offres pour la noix de cajou ouest-africaine pour la nouvelle récolte à partir de mars sur le marché international se situent entre $1 300 ( 960 FCFA) pour les qualités les plus basses à $1600 ( 960 FCFA) la tonne pour les qualités les plus élevées.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up