Power Africa reçoit l'approbation du parlement américain

Power-Africa-capital

Le Congrès américain a voté le projet de loi « Électrifier l’Afrique » le mardi 2 février 2016. Le Projet vise à installer 30 000 mégawatts de capacités électriques avec un mix de solutions énergétique y compris des sources d’énergie renouvelables en Afrique subsaharienne. Ceci devrait permettre d’alimenter en électricité 60 millions de foyers dans la région. Pour y parvenir, l’initiative entend maximiser les transactions énergétiques existantes, mettre à jour et en valeur les opportunités de transaction et améliorer l’efficacité des infrastructures préexistantes tout en intensifiant les efforts de mise en place des infrastructures de transport énergétique

Initiée en 2013 avec un capital initial de 7 milliards $, l’initiative Power Africa a servi de levier pour la mobilisation de 43 milliards supplémentaires par plus de 120 institutions publiques et privées. 31 milliards de ces investissements ont été entièrement réalisés par le secteur privé. Les principaux partenaires publics de l’initiative sont l’Union européenne, le groupe de la Banque mondiale et la Banque africaine de développement. Cette dernière a d’ailleurs annoncé qu’elle envisageait d’investir à long terme entre 40  et 50 milliards $ dans le secteur énergétique africain d’énergie.

4 300 MW d’installations énergétiques supplémentaires ont déjà été installées dans le cadre de l’initiative.

L’intégralité de la feuille de route est disponible à l’adresse ci-dessous :

Power africa road map

 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up