UEMOA : le FMI satisfait du dispositif réglementaire et de supervisions des banques

Dans un communiqué rendu public par une mission du FMI en Afrique de l’ouest, on apprend que l’institution a relevé que des progrès notables ont été réalisés en 2015 pour renforcer la réglementation et la supervision bancaire, y compris des banques transfrontalières, et moderniser le secteur financier. En effet, ces reformes incluent le relèvement du capital social minimum des établissements de crédit, l’accélération de la migration du dispositif prudentiel vers les normes de Bâle II et Bâle III, la promotion des Bureaux d’Information sur le Crédit, la mise en place d’un mécanisme de résolution des crises bancaires et d’un Fond de garantie des dépôts.

Selon toujours le FMI, les autorités monétaires devraient poursuivre les efforts engagés, notamment en mettant les règlements de la zone en conformité avec les normes internationales et les meilleures pratiques et en veillant à l’application stricte des règles prudentielles et réglementations bancaire en vigueur. De même, le renforcement de l’efficacité de la politique monétaire requiert une dynamisation du marché interbancaire et du marché secondaire de titres publics, un meilleur contrôle des refinancements accordés aux banques et un élargissement de la base des investisseurs sur les marchés financiers.

«Enfin, la poursuite d’une croissance forte, durable et inclusive passera par la poursuite des efforts d’amélioration du climat des affaires mais aussi de la réduction des inégalités de revenu et de genre qui permettront une meilleure allocation des ressources productives», conclut le communiqué.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up