Des lenteurs dans la mise en œuvre des réformes, selon le Fmi

 

Même si le Sénégal a pu réaliser des efforts appréciables en termes de croissance pour 2015, des actions restent à faire sur les réformes qui ont été annoncées par le gouvernement. « La mise en œuvre des réformes structurelles a été lente et plusieurs repères structurels, notamment ceux qui concernent l’amélioration de la gouvernance économique, n’ont pas encore été mis en œuvre », a relevé Aly Mansoor, chef de mission du Fonds monétaire international (Fmi) pour le Sénégal. Il estime que les perspectives économiques restent favorables à court terme avec un taux de croissance projeté à 6.5% en 2016. L’équipe du FMI salue la détermination des autorités à continuer à mener une politique budgétaire appropriée en maintenant l’objectif adopté de déficit budgétaire de 372 milliards de FCFA (4,2 % du PIB). Pour rappel, une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Ali Mansoor s’est rendue à Dakar depuis le 1er mars 2016 pour mener des entretiens sur la deuxième revue de l’accord triennal au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE) approuvé en juin 2015.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up