Coopération «Les concours chinois au bénéfice du Sénégal s’élèvent en moyenne à 80 milliards F CFA par an », selon Mankeur Ndiaye

« Doper les relations avec la Chine, mais en respectant les droits de chaque pays ». Tel est le souhait du ministre sénégalais des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, M. Mankeur Ndiaye.

Dans un entretien accordé à l’Agence de presse chinoise (Xinhua), le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur s’est montré très élogieux envers la Chine. Puisque, a-t-il fait comprendre, « les concours chinois au bénéfice du Sénégal s’élèvent, en moyenne, à 80 milliards de frs CFA par an ». Des financements qui portent essentiellement sur les secteurs de l’agriculture, de la culture, du sport, de l’éducation et du transport. «La mise en œuvre de plusieurs grands projets corrobore la bonne santé de nos relations avec la Chine. Il y a l’Autoroute Thiès-Touba, celle reliant l’AIBD aux villes de Thiès et Mbour, la construction du Musée des Civilisations noires, l’arène nationale de lutte. Mais il faut aussi se féliciter du dialogue fécond et permanent entre les deux pays. Cela permet de s’accorder un soutien mutuel à l’international mais également de coordonner notamment la lutte contre la pauvreté, les changements climatiques, la lutte contre le terrorisme, la préservation de la paix et de la sécurité internationale, le financement du développement entre autres », s’est-il réjoui.

Cependant, même s’il reconnait que le Sénégal veut aller plus loin dans ses relations de partenariat avec la Chine fondées sur une confiance mutuelle au plus haut niveau, M. Mankeur Ndiaye a dit que «Le Sénégal voudrait appeler la Chine et les Philippines à respecter leur consensus sur le règlement des différends en mer de Chine méridionale et à privilégier le dialogue en mettant en œuvre une solution concertée à ces différends, mais aussi d’avoir à l’esprit l’impérieuse nécessité de préserver la paix et la sécurité en mer de Chine méridionale. Le Sénégal préconise également le respect du droit de chaque pays au libre choix de la procédure de règlement des différends ».

 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up