Secteur privé: « ‘’Au Sénégal, nous n’avons plus de champions’’, selon le Dg de NMA

 

Le Directeur des Nouvelles minoteries africaines (NMA) déplore la disparation progressive des champions dans plusieurs domaines d’activités au Sénégal. Ameth Amar qui prend part à la concertation Etat-secteur, ouvert ce matin, indique que les champions sont surtout victimes d’une surimposition. ‘’Si vous êtes champion dans un domaine, les impôts et domaines sautent sur vous’’, regrette-t-il.

Lors de ce face à face entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et les acteurs du secteur privé, Ameth Amar a fait savoir que beaucoup de gens présents dans la salle au moment où il s’exprimait ne payent pas l’impôt. Pour cela, il estime que ces derniers ne devraient pas avoir droit à la parole.

Sur un autre registre, le Directeur général de la NMA se réjouit du fait qu’au Sénégal, les entreprises n’ont plus un problème de financement. Leur seul souci, dit-il, c’est l’électricité. Car, même si elle est disponible en quantité comme en qualité, Ameth Amar note qu’elle reste encore chère. ‘’Le prix du kilowatt est vendu entre 100 et 140 francs au Sénégal alors que dans les pays limitrophes, le kilowatt est vendu entre 60 et 65F. Cela pose un vrai problème de compétitivité’’, déplore-t-il. Malgré tout, il a réitéré au ministre des Finances la détermination du secteur privé à accompagner le gouvernement dans sa politique de développement.

 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up