France Télévisions : 500 suppressions de postes en net d’ici à 2020

 

Le contrat d’objectifs et de moyens (COM) de France Télévisions a été validé par l’Etat, et devrait être approuvé par le conseil d’administration du groupe audiovisuel public à la fin du mois.

Ce document, qui fixe les orientations du groupe jusqu’en 2020, prévoit un résultat net et un résultat d’exploitation positifs, chaque année. Cet arbitrage « garantit l’équilibre social et financier de l’entreprise », se félicite France Télévisions.

France TV a obtenu de l’Etat une rallonge supplémentaire, et s’est engagé à de nouvelles économies. « Si on ne fait rien, la direction a indiqué qu’il y avait plus de 100 millions d’euros de pertes, d’ici quatre ans », souligne une source syndicale.

70 millions d’économies d’ici à 2020, par le non remplacement des départs

La réduction des charges devrait permettre d’économiser 70 millions d’euros d’ici à 2020, de source syndicale, dont l’essentiel via la masse salariale. Cela passera par le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux, selon une source proche du dossier. France Télévisions prévoit ainsi la suppression nette de 500 postes d’ici à 2020.

Au total, sur environ 1000 départs programmés, 500 recrutements seront effectués.

Parallèlement, le groupe de médias va pouvoir bénéficier de nouvelles ressources. De source syndicale toujours, ce sont au total 73 millions d’euros (d’ici à 2020) qui proviendront principalement de l’Etat (63 millions, notamment via la redevance), mais aussi du parrainage.

Dans le budget provisionnel, que « Les Echos » ont pu consulter, les ressources publiques devraient passer de 2,510 milliards dans le budget 2016 à 2,573 milliards dans celui de 2020.

De nouvelles règles de parrainage et davantage de ressources publiques

Si France TV n’a pas pu obtenir le retour de la publicité après 20h, il va par ailleurs bénéficier d’une modification du régime de parrainage. L’idée est de permettre que les produits, et plus simplement les marques, apparaissent à l’écran, comme cela est possible dans d’autres pays. En mai, le ministère de la Culture estimait que cela pourrait générer 20 à 30 millions d’euros de ressources supplémentaires pour les chaînes, et notamment pour France Télévisions. Le groupe audiovisuel public estime, dans son COM, les gains supplémentaires à 10 millions.

Le COM précise les objectifs prioritaires de France TV : renforcer l’investissement dans la création française – notamment dans la fiction -, lancer la nouvelle chaîne d’information, et poursuivre le développement numérique avec notamment le lancement d’une plate-forme SVoD, en 2017.

LesEchos.fr

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up