COTE-D’IVOIRE : comment la banque mondiale compte sauver le cacao en misant sur les femmes

images

Afin de contribuer à  des femmes en milieu rural et notamment celles des zones de production du cacao en Côte d’Ivoire, l’Organisation Mondiale des Cultivateurs de Cacao (OMCC) et son partenaire, la Fondation Mondiale du Cacao ont initié le projet « Cacao, femmes et autonomisation » et comptent sur l’appuie de la banque mondiale.

Selon un communiqué qui nous est transmis ce vendredi, La stratégie du projet  « Cacao, femmes et autonomisation » en abrégé CFA,  a été mis sur pieds.  L’idée est de former les femmes, à les aider à initier des activités génératrices de revenu (AGR) et à scolariser leurs enfants. La formation touche divers domaines dont la production durable du cacao, les principes de l’entrepreneuriat, l’alphabétisation fonctionnelle, la comptabilité simplifiée et la gestion de l’exploitation, le Genre et les pires formes du travail des enfants, les organisations des femmes sur une base démocratique, les principes de transparence.  Selon le document, la phase pilote du projet touchera plus de mille (1000) femmes et durera trois (3) ans. Pour le lancement de cette phase, 61 femmes ont été formées en Esprit coopératif, en Esprit entrepreneurial et en comptabilité simplifiée, à Zatry dans la Région de la Nawa, du 20 au 23 juin 2016. « A l’issue de la cession de formation la Fondation Mondiale du Cacao, représentée par son Directeur des Programmes Monsieur KOFFI TEHUA, a offert à un échantillon de 23 femmes, la somme de 1150 000 francs CFA pour initier des activités génératrices de revenu. Dans son allocution, Mr. KOFFI TEHUA a exprimé l’engagement de la Fondation Mondiale du cacao à accompagner l’OMCC et UIREVI dans leurs actions en faveurs des femmes et des producteurs de cacao. La fondation souhaite contribuer à l’amélioration du revenu et des conditions de vie des aquaculteurs » note le texte.

KOFFI TEHUA a révélé qu’en cacao culture, les femmes exécutent 12 des 19 tâches principales, mais elles ne bénéficient pas  suffisamment des revenus générés par cacao. C’est pourquoi la WCF a mis en place le programme Cocoa Action dont une composante traite de l’autonomisation des femmes. « Il s’agit d’aider les mamans à mieux soutenir la famille, aussi les femmes seront-elles mises en relief  dans les actions de la Fondation» a-t-il soutenu. La fondation Mondiale du cacao travaille déjà  avec 520 femmes dans la zone du cacao, 1000 femmes à l’Est du pays, 1000 femmes avec OMCC sur le projet autonomisation et 4500 femmes sur un projet avec le Conseil du Café Cacao. Le président de l’OMCC a souligné que la Banque Mondiale a choisi soubré pour sauver le cacao ivoirien à travers le PSAC et que l’OMCC rassemble les producteurs pour contribuer au succès de ce projet. Pour ce faire, il faut rendre les semences disponibles.  Il a dit qu’après le lancement du projet avec la formation de 61 femmes, il se poursuivra pour en toucher 3000. En octobre prochain, les femmes recevront encore 1150 000 FCFA, cette fois pour scolariser leurs enfants. Ce sont des femmes visiblement heureuses qui se sont retrouvées ce vendredi 24 juin 2016 pour recevoir diplômes pour toutes et appuis financiers pour certaines.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up