JOURNEE MONDIALE DE L’ARBRE : plaidoyer pour une économie forestière génératrice de revenus d’emplois verts

La journée mondiale de l’arbre sera célébrée au Sénégal, le 7 août prochain. Cette année,  il s’agit de promouvoir une économie forestière génératrice de revenus pour les populations locales et créatrice d’emplois verts dans l’esprit des objectifs de développement. C’est d’ailleurs le thème de cette journée. Les plantations privées sont celles qui marchent le plus car le plus souvent ce qui appartient à tout le monde n’appartient à personne de l’avis de l’Inspecteur régional des eaux-et-forêt de Louga. Il  a déploré l’absence de suivi des campagnes de reboisement menées à travers le pays. «  Les eaux-et-forêts peuvent fournir les pépinières et apporter leur assistance aux initiatives de reboisement mais le constat est que le taux de réussite n’est pas souvent au rendez-vous du fait d’un manque de suivi » a reconnu le commandant Momar Fall. C’est pourquoi, il a invité à un changement d’approche de ses services plus enclins à accompagner les initiatives individuelles. Le commandant Fall a appelé aussi les collectivités locales à s’impliquer dans la lutte conte les coupes abusives de bois, estimant que c’est le combat de tout le monde, mais pas seulement des services des eaux-et-forêts limités souvent par les moyens et les effectifs. Faisant le bilan de la journée de l’année dernière, il a fait savoir que les objectifs ont été atteints. Sur des prévisions de plantations massives de 2415, entre autres, un résultat de 2775 plantations a été réalisé, soit un taux de 115 %, a annoncé l’Inspecteur régional des eaux-et-forêts de Louga.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up