Attaques contre le régulateur: La riposte des cadres de l’Artp

 

La Sonatel attaque, l’ARTP répond. C’est à cela qu’on assiste depuis que l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a infligé une amende de 13,959 milliards de F Cfa à la Société nationale de téléphonie (Sonatel) pour ‘’violation du droit à l’information des consommateurs’’. Dans un premier temps, la Sonatel avait sorti un communiqué pour démentir les accusations portées sur la société par le ‘’gendarme’’ des télécommunications tout en ‘’envisageant de faire un recours hiérarchique à cette décision’’. Comme si cela ne suffisait pas, l’Association des cadres de la Sonatel (ASCON) a lancé la contre-offensive. Lors d’une conférence de presse, l’ASCON a réclamé la tête du Directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall.

Cependant, l’Amicale des cadres de l’ARTP (ACA), dans un communiqué, rappelle aux auteurs de ces attaques contre le régulateur ‘’que le Sénégal est un pays de droit et que chaque citoyen a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal impartial établi par la loi, qui décidera du bien fondé de ses prétentions’’. L’ACA informe à la Sonatel que ‘’les décisions de l’ARTP peuvent faire l’objet de recours devant la haute juridiction administrative nonobstant un recours gracieux préalable’’. Comme quoi, la Sonatel a le droit de porter l’affaire devant la Justice. Toutefois, l’Amicale des cadres de l’ARTP déplore la sortie de l’Association des cadres de Sonatel en lui rappelant ‘’qu’une amicale des cadres doit exclusivement s’inscrire dans le débat d’idées, a priori contradictoire, et la proposition de solutions’’. Toujours dans son communiqué, l’ACA ‘’appelle à la retenue et au sens des responsabilités’’.

Badara Ndiaye

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up