FINANCES ISLAMIQUES: Le Togo émet ses premières obligations et vise la mobilisation de 150 milliards de FCFA

Après le Côte d’Ivoire et le Sénégal, en Afrique de l’ouest, la république togolaise a aussi procédé au lancement d’un sukuk (emprunt obligataire compatible à la loi islamique), avec pour objectif de mobiliser 150 milliards de FCFA. Au total, ce sont 15 millions de titres d’une valeur de 10 000 FCFA, qui sont proposés dans le cadre d’un appel d’offre qui court depuis le 20 juillet et devrait rester ouvert jusqu’au 10 août 2016. L’offre est assortie d’un taux d’intérêt de 6,5% pour une maturité qui ira jusqu’en 2026.

Le principal arrangeur de l’opération est la Islamic Corporation for the Development of the Private Sector, la branche de la Banque Islamique de Développement en charge du secteur privé.

SGI Africaine Bourse, filiale d’Attijariwafa Bank, Coris Bourse, Ecobank Development Corporation, la Société de gestion et d’intermédiation du Togo et BOA Capital Securities du groupe marocain BMCE Bank of Africa, agiront comme co-chefs de file du syndicat de placement.

De Tunis à Johannesburg, en Afrique du sud, la finance islamique et ses différents produits séduisent les gouvernements africains, dont les principaux responsables soulignent la souplesse des conditions. Malgré sa progression importante, elle aura encore du chemin à faire, cependant, pour atteindre les volumes des emprunts en dollars US et ceux libellés en devises nationales effectués par les pays de la région.

Agence Ecofin

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up