Gestion des infrastructures: Le Sénégal vers une législation plus exigeante

 

Le Président de la République tient à l’entretien des infrastructures comme la prunelle de ses yeux.  Car, pour le chef de l’Etat, si faire des infrastructures est une chose, les entretenir en est une autre. Semblant assez difficile pour les Sénégalais, il estime que cela passe par la mise en place d’une législation nouvelle sur la destruction des infrastructures. «Nous passons à une phase supérieure dans la mise en œuvre d’infrastructures de qualité. Les comportements doivent par conséquent changer sur la route. Je vais demander au Gouvernement une législation nouvelle sur la destruction des infrastructures. Le gouvernement ne compte pas mettre autant de ressources-50 milliards de francs CFA- sur cette route et plus de 1.000 milliards sur les autres routes du pays, pour ensuite les laisser être détruites, sans conséquence.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, s’exprimait ainsi à l’occasion de l’ouverture des travaux d’élargissement de la route des Niayes sur un linéaire de 23 km, pour un coût de 150 milliards de francs CFA, déjà mobilisés. Mieux, il a fait savoir que le projet va permettre de créer quelques 22.000 emplois.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up