SENEGAL : L’Oim forme d’anciens émigrés clandestins à créer leur entreprise

L’Organisation internationale pour les migrations (Oim) aide au Sénégal, d’anciens migrants clandestins, revenus volontairement d’Europe à l’auto-entrepreneuriat.

Ils sont une quarantaine à prendre des cours pour, acquérir les connaissances juridiques à la création d’une entreprise. Ces ex-migrants sont accompagnés dans leurs démarches financières et administratives par l’Oim. Pour ces derniers, les expériences de voyages restent souvent confinés au secteur de l’informel. D’où, l’importance de cette formation qui leur offre la possibilité d’aller au bout d’un projet professionnel. « Cela va permettre aux émigrés de se réintégrer à nouveau au Sénégal », soutient l’Oim.

En effet, ils ont souvent travaillé en Europe dans le secteur informel. « Aujourd’hui, ils apprennent à créer une entreprise officielle en réalisant des études de marché, des business-plans, ou encore en maintenant une comptabilité ».

Bénéficiaire de ces formations, un ancien émigré rentré au bercail argue qu’il n’a jamais appris le business. Toutefois, dit-il, « avec cette formation, je vais apprendre beaucoup de choses : comment monter une entreprise avec le côté juridique pour les papiers, le côté administratif et le côté financier ».

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up