ENTREPRENARIAT : De jeunes porteurs de projets imprégnés sur le Doing Business

 

La fondation Friedrich Naumann a organisé, hier, à l’honneur d’une quinzaine de jeunes porteurs de projets, une session de formation et de renforcement de capacités sur le Doing Business. Pour la fondation, la session va aider ces jeunes, issus de nationalités différentes à s’imprégner des réalités du monde des affaires.

« Il en ressort que le choix sur le Doing Business est parti d’un constat confirmé par une étude menée par la fondation que la plupart des jeunes entrepreneurs ne connaissent pas ce classement de la banque mondiale ou ne se sentent pas concernés », a déclaré le chargé des programmes de la fondation,Antonin Omar Gning.

Il a indiqué que le Doing Business est mal connu au Sénégal par les entrepreneurs, surtout les plus jeunes. Il lance ainsi un appel à ne pas voir le Doing business comme élitiste, concernant seulement les grosses entreprises.

  1. Gning a fait savoir que tout entrepreneur doit se sentir concerné car, pour être performant, on ne peut pas se mettre en marge des critères de ce classement.

La cession vise, selon la fondation, à promouvoir l’entreprise privée et l’esprit d’entreprise, l’amélioration de l’environnement réglementaire facilitant les affaires et la recherche de solution pour faire avancer le Sénégal dans le classement du Doing Business.

« Dans le classement du Doing Business de 2016, le Sénégal est devenu le 153e (156 en 2015) pays sur les 189 .Mieux, le Sénégal fait partie des dix économies ayant le plus amélioré son climat des affaires et ses performances par rapport aux indicateurs de la Banque mondiale », a laissé entendre Antonin Omar Gning.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up