MAROC : appui de 3,47 milliards du Fmi pour la poursuite des réformes économiques

Le Fonds monétaire international (Fmi) a approuvé un accord biennal d’un montant de 3,47 milliards de dollars avec le Maroc, afin d’aider le pays à poursuivre ses réformes économiques et à renforcer davantage ses perspectives de croissance. L’accord a été conclu au titre de la ligne de précaution et de liquidité du FMI, qui offre une assurance contre les chocs exogènes dans une conjoncture d’incertitude grandissante à l’échelle mondiale. Cet accord aidera les autorités à poursuivre les réformes destinées à promouvoir une croissance inclusive, notamment en luttant contre le chômage élevé chez les jeunes (environ 21 % en 2015), en corrigeant la faible participation des femmes à la population active et en renforçant la compétitivité, dans une conjoncture extérieure qui reste défavorable.

S’appuyant sur les deux précédents accords au titre de la ligne de précaution et de liquidité approuvés en 2012 et en 2014, le Maroc a mis en œuvre des réformes délicates, telles que la modernisation du cadre budgétaire, la réforme des subventions énergétiques, le renforcement du secteur financier intérieur et, plus récemment, la réforme des retraites de la fonction publique. Ces initiatives et la conjoncture extérieure plus favorable de ces dernières années ont contribué à une nette réduction des déséquilibres intérieurs et extérieurs. Cependant, le Maroc n’est toujours pas à l’abri de chocs exogènes qui risqueraient de remettre en question certains des acquis récents. Parmi ces chocs on citera : le ralentissement de la zone euro, la volatilité grandissante des marchés financiers et les phénomènes de contagion régionaux, tels que les risques géopolitiques pouvant réduire l’activité touristique et aggraver la volatilité des cours du pétrole.

 

 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up