INDUSTRIE: Les Grands Moulins de Dakar (GMD) cherchent une issue de secours

Leader dans le secteur de la farine, les Grands Moulins de Dakar sont en train de revoir leur copie pour mieux s’adapter à la concurrence.

La monopolisation de l’industrie de la farine, au Sénégal, par les Grands Moulins de Dakar (GMD) viennent d’être égratignée.  Aujourd’hui,  cinq autres entreprises viennent chercher leur part de marché, dans ce secteur, au Sénégal.   La conséquence ne s’est pas faite attendre. Les GMD ont perdu de moitié leur part de marché. Et pour le directeur général adjoint de l’entreprise, Franck Bavard, « la solution, c’est d’établir des quotas de blé, soit à l’import soit en fonction des capacités de broyage ». Le ministère du Commerce reconnaît qu’il s’agit d’une solution potentielle. « D’autres secteurs, comme le sucre, le riz ou le concentré de tomates, ont d’ailleurs été contingentés », a-t-il suggéré.

Parallèlement, l’entreprise a investi récemment 4,6 milliards de F CFA dans l’aliment de volaille, un secteur tout à fait nouveau. Une donne qui s’explique selon M. Bavard, par le fait que «l’aviculture est un marché nouveau au Sénégal, en hausse de +15 % par an et pour lequel nous avons un savoir-faire ».

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up