RETARD DANS L’OUVERTURE DE L’AIBD: La Senac sollicite 8 milliards de Fcfa de compensation au Sénégal

 

C’est la somme de 8 milliards de F Cfa que les dirigeants de la société Senac réclament à l’Etat du Sénégal. Ce, dans le but de percevoir leur  manque à gagner, causé par le retard de l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Les responsables de la Senac ont fait comprendre que leurs calculs de l’accroissement du trafic sur l’autoroute, s’étaient basés sur l’afflux que devait créer le nouvel aéroport, AIBD. Or, l’achèvement de ce dernier est renvoyé à une date ultérieure. Ce qui leur occasionnerait un gros manque à gagner. Pis, « le retard aurait faussé tout le Business plan de l’entreprise », disent-ils.

La Senac évoque également l’augmentation des tarifs mais,  demande aussi à l’Etat de renoncer à ses recettes fiscales à venir au motif d’une perte de profit occasionnée par les pouvoirs publics.

 

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up