MINES: Côte d’Ivoire: Le gouvernement menace de poursuivre « ceux qui cèdent leurs terres aux orpailleurs clandestins »

Le ministre ivoirien de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou a menacé dimanche de poursuivre les propriétaires terriens, qui « cèdent leurs terres aux orpailleurs clandestins », sur les antennes de la télévision nationale.

« Les orpailleurs clandestins s’installent parce que certains propriétaires terriens le permettent », a révélé M. Brou annonçant, « nous allons être stricte et ferme », désormais « ceux qui vont donner des terrains à exploiter sans autorisation de l’administration (ainsi que) les orpailleurs clandestins récidivistes seront poursuivis », a t-il averti.

Le ministre de l’Industrie et des mines qui s’exprimait sur le programme de restructuration de l’orpaillage en Côte d’Ivoire, a révélé que « 429 sites sur l’ensemble du territoire national ont été fermés et d’importants matériels saisis et détruits ».

Il a indiqué que les personnes désireuses d’exercer cette activité pourraient le faire, si elles respectaient une certaine réglementation.

L’extraction artisanale de l’or est une activité prise en compte par la loi. « Le code minier ivoirien prévoit l’exploitation industrielle, semi-industrielle et artisanale. Mais pour l’exploitation artisanale, il faut une autorisation, exclusivement délivrée par l’administration des mines », a fait savoir Jean-Claude Brou, précisant que « cette activité est réservée aux Ivoiriens (afin de) leur permettre de pouvoir bénéficier des retombées du sous-sol ».

En octobre 2014, le gouvernement ivoirien a adopté un programme interdisant l’orpaillage illicite et clandestin qui, selon le ministre a « des impactes négatifs sur l’environnement physique et social ».

source : Abidjan.net

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up