APPLICATION DU TARIF EXTÉRIEUR DE LA CEDEAO : Les pays réfractaires ont jusqu’au 1er janvier 2017

 

Depuis la mise en œuvre du tarif extérieur commun (TEC) de la CEDEAO en janvier 2015, seuls 9 pays sur 15 appliquent la mesure. Les pays réfractaires sont : le Cap Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Libéria et la Sierra Léone. Lors de l’ouverture, aujourd’hui, à Dakar, du conseil des ministres des Finances des Etats de la CEDEAO, le président de la Commission de la Communauté, Marcel Alain De Suza a invité ces pays à l’appliquer au plus tard avant le 1er janvier 2017. Pour ce dernier, même si les motifs émis par ces Etats sont justifiés, ‘’il n’en demeure pas moins que notre espace communautaire ne saurait s’accommoder d’une telle situation pendant longtemps’’. ‘’L’existence de deux ou plusieurs régimes tarifaires dans un même espace communautaire se traduira inéluctablement par l’application de droits de douanes différents sur les mêmes produits. Cette situation est source de distorsions aux échanges, et tout à fait préjudiciable à l’intégration régionale et à la cohésion entre les Etats membres’’, déplore M. De Souza.

Pourtant, lors de la 49ème session de la Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO, le président de la République, Macky Sall qui était le président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat avait appelé ces 6 pays ‘’à accomplir cette formalité essentielle à la constitution du grand marché ouest-africain’’.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up