TOURISME ET DÉCOUVERTE : Aux Mamelles, le chantier du complexe hôtelier Intercontinental redémarre

Après plusieurs années d’arrêt, le voila de retour. Le groupe Kharafi, qui, avait à plusieurs reprises promit la livraison de l’hôtel intercontinental, se remet pour la troisième fois en dix ans au travail. Ce projet que les médias sénégalais avaient à l’époque appelé la plus grosse arnaque de l’histoire du pays est en train de s’achever.

Et oui, les travaux de l’hôtel Intercontinental ont repris sous le regard interrogatif des habitants de la capitale. Le groupe koweitien Kharafi, promoteur du projet, l’avait interrompu il y a plusieurs années en évoquant des problèmes de financements face à la crainte du terrorisme. Prétexte que le président de l’époque, Aboulaye Wade, avait vu de mauvaise œil au point de les traîner devant la justice. Avec le changement de régime, le promoteur pensait être sorti de pétrin, mais l’affaire a été reprise en main par l’actuel président de la République, Macky Sall, six ans plus tard.

Le principe de base est maintenu. En échange de la somme dérisoire contre laquelle le groupe El Kharafi a obtenu les 90 hectares de terre au pied des Mamelles (2,1 milliards au lieu de 99 milliards), le groupe s’est engagé à construire un complexe 5 étoiles de 360 chambres, 70 villas présidentielles et un centre de conférence de 1 500 places pour 2019, qui devait rivaliser avec le King Fahd Palace. Une promesse désormais en voie d’être respectée au vu du remue-ménage visible sur le chantier. La réalisation de ce complexe permettrait de générer 500 emplois permanents et plus de 2 000 emplois indirects. Mais au prix, encore une fois, de la privatisation du littoral de la capitale.
(Source : www.au-senegal.com)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up