Investissement : La Banque mondiale annonce un soutien de 57 milliards de dollars pour l’Afrique

La Banque mondiale a annoncé dimanche au Mali un soutien de 57 milliards de dollars en faveur de l’Afrique. Cette enveloppe dont une partie sera disponible dès le début du mois de juillet va couvrir une période de trois ans. Le Président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, en visite en Tanzanie et au Rwanda pour réaffirmer l’engament et le soutien de son institution au continent africain, a précisé que les 57 milliards de dollars annoncés proviendront essentiellement de l’Association internationale de développement (IDA) et du fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres. Ainsi, l’IDA va débloquer, à elle seule, 45 milliards de dollars. Ce montant sera débloqué progressivement durant la période incluse du 1er juillet 2017 au 30 juin 2020. Monsieur KIM a aussi donné des détails sur la destination de cette aide financière.

« Cet engagement servira à accroître considérablement nos programmes en faveur de l’éducation, des services de santé essentiels, d’assainissement et d’adduction d’eau potable. Nous allons également pouvoir aider davantage les pays à augmenter leur productivité agricole, à améliorer le climat des affaires et les infrastructures, ainsi qu’à lancer des réformes institutionnelles ».

L’Afrique subsaharienne privilégiée

Ces ressources qui seront mises à la disposition du continent Africain vont bénéficier principalement à l’Afrique subsaharienne qui regroupe le plus de pays éligibles au programmes d’aide de l’IDA.
D’autres donateurs comme la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et la Société financière internationale (IFC) vont aussi prêter de l’argent à la Banque mondiale dans le cadre de cette aide financière à raison de 4 et 8 milliards de dollars respectivement.

Faire face à l’urgence humanitaire en Afrique

La plus grande partie de cette enveloppe sera consacrée à l’éducation, aux infrastructures, à la réforme des institutions, mais aussi à la lutte contre la famine et la pauvreté en Afrique. D’ailleurs la Banque Mondiale qui fait de l’aide au contient une urgence humanitaire est préoccupée par la sécheresse qui menace plus 12 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique. Ces urgences humanitaires ont même fait l’objet, la semaine dernière, d’une rencontre de haut niveau, des ministres des finances du G20 en Allemagne. Au mois de décembre dernier plus de 60 pays ont remis à l’IDA une somme de 75 milliards de dollars pour appuyer des programmes régionaux et l’aide aux réfugiés.
(Source : afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up