Trade : L’Algérie envisage d’augmenter ses volumes de gaz à l’exportation

(Agence Ecofin) – La société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) a annoncé vouloir augmenter de 10 millions de mètres cubes par jour ses volumes de gaz destinés à l’exportation. Un objectif à atteindre d’ici les deux prochains mois.
L’objectif visé est de compenser la baisse des prix du pétrole qui a réduit de façon drastique les recettes publiques. Selon le site internet de la radio nationale, le gaz supplémentaire proviendra du périmètre Hassi Messaoud, le plus grand champ de production d’hydrocarbures du pays.
« Notre nouvelle stratégie consiste à vendre autant de gaz que possible (…) Compte tenu de la situation de la baisse des prix du pétrole, l’importance de ce projet est de permettre de récupérer de grands volumes de gaz et de les vendre ensuite», a déclaré le directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour (photo).
L’Algérie dépend presque totalement des recettes liées à ses exportations de pétrole et de gaz pour financer son économie. La faiblesse des prix du pétrole, depuis plus de trois ans, a donc exercé une forte pression sur ses finances. Le pays s’attend à ce que ses exportations de gaz atteignent 57 milliards de mètres cubes cette année, contre 54 milliards en 2016.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up