Gouvernance : Moody’s avertit l’Afrique du Sud des conséquences de ses réformes radicales

(Agence Ecofin) – Moody’s prévient l’Afrique du Sud des conséquences probables de la mise en œuvre de son plan de «transformation radicale de l’économie». Selon une note de recherche de l’agence de notation, cette politique pourrait faire fuir les investisseurs, accroître la pauvreté et annihiler les efforts du trésor sud-africain pour lutter contre le déficit fiscal.

«Certaines propositions comme le récent code minier, présentent des risques pour la croissance par le bouleversement de la stabilité juridique que connaît le pays et pourraient miner la confiance des investisseurs», a indiqué Zuzana Brixiova, analyste chez Moody’s. Ce code vise à faire passer l’actionnariat noir dans les compagnies minières de 26 à 30%. Sa mise en application est actuellement suspendue, en raison d’une procédure en justice initiée par un lobby du secteur.

La note de recherche de Moody’s intervient, quelques mois après que l’agence a dégradé la note souveraine de la nation arc-en-ciel à Baa3 avec des perspectives négatives. A quelques mois des élections à la tête de l’African nation Congress (ANC) au pouvoir dans le pays, les deux principaux candidats, Cyril Ramaphosa et Nkosazana Dlamini-Zuma ont fait de «la transformation radicale de l’économie» leur cheval de bataille dans cette campagne.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up