Afrique du Sud : Dangote s’invite dans la course au rachat du cimentier PPC

Après Fairfax et AfriSam, c’est au tour de Dangote Cement de préparer son offre pour le rachat de PPC Group, le plus important cimentier d’Afrique du Sud. Valorisé à 792 millions de dollars, le groupe suscite également l’intérêt de géants comme LafargeHolcim et Heildberg.

Le géant africain de la cimenterie, Dangote Cement compte mettre un pied dans le marché sud-africain. Une ambition que l’entreprise d’Aliko Dangote essaye de concrétiser en préparant une offre pour le rachat de PPC Group, la plus importante cimenterie d’Afrique du Sud. Cette dernière suscite par ailleurs, les convoitises d’autres acheteurs potentiels.

Des Français et des Grecques dans la course

En effet, le conseil d’administration de PPC examine également une offre conjointe du fonds d’investissement canadien Fairfax Financial Holding, épaulé par AfriSam Group, concurrent direct de PPC. Cet intérêt pour le cimentier a fait monter la valorisation de PPC à près de 10,2 milliards de rands, soit 792 millions de dollars. L’offre conjointe devrait être présentée aux actionnaires de PPC, début octobre prochain.

L’offre du fonds d’investissement canadien vient après le double échec des discussions de fusion entre PPC et AfriSam. Un rapprochement qui a échoué, malgré des négociations qui ont duré plus de 2 ans. L’absence de vision commune en termes de gestion des niveaux élevés d’endettement des deux cimentiers et des modalités qui auraient dû être mis en place en cas de fusion ont fait capoter le rapprochement entre les deux entreprises. L’entrée en jeu de Fairfax vise justement à dépasser ce blocage.

Les soupirants se bousculent

Le fonds dédié à l’Afrique a mis sur la table une recapitalisation d’AfriSam qui permettrait à cette dernière de faire face à son endettement et d’acquérir des parts de PPC à hauteur de 2 milliards de rands, soit 155 millions de dollars. Une offre qui pourrait donner aux fonds d’investissement le pouvoir de contrôler 30% de la nouvelle entité qui découlerait de cette opération. Une offre que le plus grand actionnaire de PPC, Public Investment Corp, juge peu attrayante, ce qui devrait pousser Fairfax à présenter sous peu une nouvelle offre.

En plus du trio Dangote, Fairfax et AfriSam, des mastodontes comme LafargeHolcim et HeildbergCement respectivement numéro un et deux mondiaux, ont également fait part de leur intérêt pour PPC. L’opérateur grec Titan Cement préparerait également de son côté une offre pour le cimentier sud-africain, après que l’offre de 2 milliards de rands proposée par Fairfax ait été écartée par les actionnaires de PPC.

Face à cette concurrence, Dangote a fait savoir sa disposition à vendre une partie ou la totalité de ses actions dans Sephaku, un cimentier basé à Pretoria pour obtenir l’approbation réglementaire d’une prise de contrôle de PPC. L’entreprise s’est par ailleurs montrée optimiste quant au niveau de sa dette qu’elle compte faire baisser avant la fin de l’année en cours. PPC a également fait savoir son intention de réduire ses dépenses pour les exercices 2018 et 2019.
(Source : http://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up