Santé : les entreprises wallonnes au chevet du Bénin

Les acteurs du secteur privé du Bénin et de la Wallonie se retrouveront le 27 novembre prochain à Cotonou pour une table ronde dans le cadre de la coopération entre les deux pays, a-t-on appris auprès de la Chambre du commerce du Bénin. La rencontre sera consacrée aux besoins sanitaires du Bénin et aux approches de solutions wallonnes.

Les dirigeants d’entreprises béninoises et wallonnes sont attendus le 27 novembre à Cotonou dans le cadre d’une table ronde. Celle-ci vise à identifier les besoins béninois dans le domaine de la santé et les réponses possibles du côté de la Wallonie, dans le cadre des partenariats bilatéraux entre les secteurs privés du Bénin et de la Wallonie.

« La table ronde aura à débattre des modalités de partenariat entre entreprises du Bénin et de la Wallonie en vue de se positionner pour l’exploitation des opportunités découlant du programme d’action du gouvernement béninois dans le secteur de la santé, et permettre au Bénin de disposer d’outils performants qui respectent les normes internationales », a indiqué Jean Yao Tossavi, responsable au département appui aux entreprises de la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), à l’agence Xinhua. D’après ce dernier qui a apporté l’information, la CCIB et la chambre du commerce wallonne entretiennent de bonnes relations depuis juillet 2016.

Des relations approfondies

La table-ronde prévue pour le 27 novembre 2017 entre les deux chambres est la preuve de la bonne entente entre les deux parties. Elles ont pu approfondir leur partenariat grâce au programme de cofinancement lancé par l’Association pour la promotion de l’éducation et de formation à l’étranger (APEFE) qui est un organisme de coopération au développement adossé à Wallonie Bruxelles International (WBI).

Un projet conjoint a été donc mené sur cette base par les deux chambres durant les trois derniers mois de l’année 2016 portant sur six opérations. Il s’est agi de la sensibilisation d’entreprises au partenariat entre sociétés wallonnes et béninoises, du partage d’expériences et d’expertises entre membres du personnel des deux chambres, l’identification, sur recommandation d’une étude externe, des secteurs de l’agroalimentaire, de la santé, des infrastructures et de la logistique comme les plus propices à la réussite de partenariats d’entreprises.
(Source : http://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up