Tourisme : la Mauritanie à nouveau fréquentable ?

L’espoir d’une renaissance du secteur touristique, dans le rouge depuis plus d’une décennie ? Les tours opérateurs français ont décidé de reprendre les voyages vers la Mauritanie. Les autorités mauritaniennes espèrent que ce retour annoncé des touristes français va créer un effet d’entraînement pour les voyageurs d’autres nationalités. Pour autant, la destination est-elle redevenue fréquentable ? Eléments de réponses.

Dès le mois de décembre, les touristes français vont recommencer à débarquer en Mauritanie. Impensable dix ans plus tôt lorsqu’ils ont déserté cette destination autrefois très prisée pour le trekking, la découverte du désert et des kilomètres de sable blanc.

De 15.000 touristes par an à moins d’une centaine

En 2007, l’enlèvement puis l’assassinat de quatre touristes français par des éléments affiliés à Al Qaida, avaient porter un préjudice immense à la destination. Dans la foulée, plusieurs tours opérateurs avaient cessé de proposer cette destination suite à la suspension des dessertes par les compagnies aériennes.

Conséquence directe de cette situation, le tourisme a plongé dans le pays en emportant dans son sillage les métiers des services affiliés. La Mauritanie qui pouvait se targuer d’accueillir 15.000 touristes en chiffres annuels au début des années 2000, ne recevait plus que 400 touristes en 2014, moins les années suivantes, selon des chiffres de PNUD.

Aujourd’hui, la Mauritanie semble être redevenue fréquentable. Après plusieurs visites en compagnie de spécialistes de la sécurité, les tours opérateurs français ont décidé de proposer à nouveau cette destination dans leurs offres du tourisme d’hiver. Le déclic des tours opérateurs français, c’est peut-être cet assouplissement des conseils aux voyageurs du ministère français des Affaires étrangères qui ne classe plus la Mauritanie dans la zone rouge des pays déconseillés aux Français.

Le pays fréquentable, le tourisme sur les rails de la relance?

Une aubaine pour le gouvernement Ould-Abdelaziz qui tente depuis plus d’une décennie de faire apparaître à nouveau la destination sur les radars des prescripteurs du secteur. On ne compte plus les annonces du président mauritanien assurant que son pays offrait toutes les garanties de sécurité aux touristes.
Pour remettre le tourisme sur les rails de la relance, le gouvernement a même annoncé un abattement du prix du visa pour l’année 2017, ramené de 120 euros à 40 euros. Une mesure symbolique forte pour attirer à nouveau les touristes. La grande majorité des voyagistes sont Français ou empruntent des circuits français. Le calcul du gouvernement mauritanien est de profiter de l’assouplissement des recommandations de la France pour convaincre les touristes d’autres nationalités. Une nouvelle recette pour le retour des touriste et le redémarrage du secteur.
(Source : http://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up