Tanzanie : les autorités annoncent la délivrance de permis provisoires aux investisseurs

Les autorités de surveillance environnementale tanzaniennes vont commencer à délivrer des permis provisoires aux investisseurs dans trois jours, a-t-on appris de source officielle ce dimanche 24 septembre 2017. Cette décision vise à stimuler le dynamisme de l’industrialisation de la Tanzanie. L’Etat tanzanien ne cesse de se battre pour l’industrialisation de la Tanzanie.

Les autorités de surveillance environnementale du pays viennent d’annoncer qu’elles vont commencer à délivrer des permis provisoires aux investisseurs dans  »trois jour ». D’après Vedasto Makota, directeur général intérimaire du Conseil national de gestion de l’environnement (NEMC), ces permis provisoires environnementaux permettront aux investisseurs de continuer à effectuer les démarches et préparatifs nécessaires à leurs investissements avant le début de la production.

« La délivrance de permis provisoires est conçue pour aider l’investisseur contre la bureaucratie inutile dans les étapes initiales des procédures d’investissement… Les permis provisoires sont très importants pour un investisseur, car il aura la possibilité de continuer les préparatifs préliminaires alors que d’autres évaluations environnementales sont en cours », a indiqué le responsable. Selon lui, la délivrance de permis provisoires, est destinée particulièrement aux investisseurs dans les industries manufacturières, indispensables dans la croissance économique et le développement du secteur industriel du pays.

Vedasto Makota qui s’exprimait dans le cadre d’une activité de renforcement des capacités pour le personnel technique environnemental du NEMC et d’autres parties prenantes sur l’évaluation des impacts sur l’environnement dans les projets immobiliers et miniers, a aussi expliqué que son institution veut que les investisseurs continuent leurs activités d’investissement, alors qu’elle continue avec le processus d’évaluation de l’impact sur l’environnement.

Le responsable a néanmoins émis une réserve, indiquant qu’« avant le début de la production, un investisseur sera tenu de présenter au NEMC le plan de gestion environnementale dans le cadre des exigences pour respecter les normes de protection de l’environnement ».

Simplification des procédures administratives

La décision des autorités tanzaniennes de délivrer des permis provisoires n’est pas isolée. Elle intervient quelques jours après l’annonce par le Tanzania Investment Center (TIC) d’une  »amélioration considérable » du climat d’investissement et une augmentation des investissements directs étrangers (IED) en Tanzanie.

Godfrey Mwambe, le directeur exécutif du TIC avait indiqué que son centre a simplifié les procédures d’autorisation des investissements en les centralisant. Selon lui, l’objectif est d’éviter la bureaucratie et la corruption dans les services en charge de ces formalités.
Notons que pour le compte de 2016-2017, la Tanzanie a enregistré au total 4,3 milliards de dollars d’investissements. La Tanzanie est maintenant un pays  »leader dans l’attraction d’IED dans la région de l’Afrique de l’est », a déclaré M. Mwambe.
(Source : http://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up