« L’implication de la dimension genre est incontournable pour parvenir à l’accès à l’énergie pour tous » selon M. Louis Seck/ Energie 4 Compact

En marge de l’atelier sur Genre et Energie avec comme thème : « Retour d’expérience de projets d’autonomisation des femmes et capitalisation pour l’implémentation de nouveaux projets », organisé par l’ONG Energy 4 Impact, M. Louis Seck, directeur de ladite ONG, souligne que le Sénégal est en avance sur beaucoup de pays de l’Afrique en matière énergétique. Il est cité en exemple au niveau de la CEDEAO. M. Seck estime que l’implication de la dimension genre est incontournable pour parvenir à l’accès à l’énergie pour tous.

«J’ai participé dans pas mal de réunions de la CEDEAO où on cite nommément le Senegal en exemple du fait qu’il a pris en compte la dimension genre dans le secteur de l’énergie et il y’avait même des pays qui se sont engagés à l’accompagner dans sa politique», avance M. Seck. Selon M. Louis Seck, le Senegal est en bonne position en matière d’exploitation de l’Energie étant donné qu’il est cité en exemple dans la sous région.
Il a toutefois reconnu qu’il y’a des défis majeurs à relever qui sont entre autres : le manque de formation de certaines femmes qui souvent, trainent quelques lacunes. Et l’autre aspect à soulever, est également les difficultés liées à l’accès aux financements.

«Sans les femmes, on ne peut rien faire. L’implication de la dimension genre est incontournable pour parvenir à l’accès à l’énergie pour tous», dira-t-il.
Rappelons que, Energy 4 Impact coordonne au Sénégal la mise en œuvre de deux initiatives financées par le réseau ENERGIA, le Réseau International sur le Genre et les Energies Durables. Et la première initiative, « Opportunités dans le secteur énergétique pour les femmes au Sénégal», a permis de soutenir le développement et la croissance de 155 micro et petites entreprises féminines dans le domaine de l’énergie, et à accroître l’utilisation productive de l’énergie par les femmes.

« Les résultats obtenus jusqu’ici ont permis d’améliorer l’accès à l’énergie pour plus de 36,000 personnes au cours des 3 dernières années.
La seconde initiative, « Intégration du genre dans les politiques énergétiques au Sénégal» a permis d’influencer l’intégration d’objectifs clairs sur le genre dans le plan d’action national et le prospectus d’investissement du SE4ALL. A travers une campagne de sensibilisation nationale plus de 3 000 000 personnes au Sénégal ont été sensibilisées sur l’importance du rôle des femmes dans le secteur de l’énergie », explique-t-on dans le document remis à la presse.
Pour rappel, l’organisation Energy 4 Compact une organisation internationale qui travaille dans le domaine de l’énergie, dans le cadre de la mise en œuvre de ses projets visant l’intégration du genre dans les politiques énergétiques au Sénégal et celui visant l’accélération de l’Accès à cette matière, mais aussi dans le but d’aider les entreprises sénégalaises à fournir un accès aux énergies renouvelables en Afrique, s’est réunie durant deux jours à Dakar. L’objectif de cette concertation est de discuter, de réfléchir et de diagnostiquer le secteur afin de voir de manière concrète, le rôle fondamental que pourrait y jouer les femmes. Ce, pour atteindre les objectifs de développement.

Massaër DIA

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up