Le français Total devient le numéro 2 mondial de la liquéfaction de gaz naturel

(Agence Ecofin) – Comme pressenti depuis fin octobre, Total vient d’acter l’acquisition des parts dans l’amont du gaz naturel liquéfié (GNL) d’Engie. Une opération qui le propulse au deuxième rang dans la hiérarchie des plus grandes compagnies opérant dans la liquéfaction du gaz naturel au monde.

La valeur de la transaction est de 1,49 milliard de dollars. Selon les termes de l’accord signé entre les deux entreprises françaises, Total versera à Engie, jusqu’à 550 millions de dollars en cas d’amélioration des cours du pétrole dans les prochains années. Un communiqué de Total a, par ailleurs, précisé que ce portefeuille comprend des participations dans des usines de liquéfaction, et notamment la participation dans le vaste projet Cameron LNG aux États-Unis. Il comporte aussi des contrats d’achat et de vente à long terme de GNL, une flotte de méthaniers ainsi que des droits de passage dans des terminaux de regazéification en Europe.

Toutefois, l’accord reste soumis à l’approbation des autorités compétentes et des partenaires sur certains contrats et soumis au processus légal d’information et de consultation des instances représentatives du personnel concerné. Quoiqu’il en soit, la transaction sera finalisée dès le second semestre de l’année prochaine avec pour date de prise d’effet, le 1er janvier 2018.

« L’acquisition du business amont GNL d’Engie donne l’opportunité à Total d’accélérer le déploiement de sa stratégie intégrée sur la chaîne gazière, sur un marché du GNL offrant une forte croissance de l’ordre de 5 à 6% par an. La combinaison des deux portefeuilles est très complémentaire et va permettre au Groupe, de gérer un volume de GNL de près de 40 MT dès 2020, faisant de Total le deuxième acteur mondial du secteur parmi les Majors avec 10% du marché mondial.», a déclaré Patrick Pouyanné, Président directeur général de Total.

Et de rajouter qu’« avec la participation dans le projet Cameron LNG, Total deviendra également un acteur intégré sur le marché de GNL américain, où le Groupe est déjà producteur gazier ».
De son côté, Engie pourra se concentrer sur ses efforts visant à devenir le mastodonte mondial de la transition énergétique.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up