ASSURANCE AGRICOLE INDICIELLE : sur 8 millions d’agriculteurs, seuls 100 000 sont touchés

Le programme alimentaire Mondial (PAM) et la compagnie Nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS) ont organisé le mercredi 15 novembre, un atelier sur l’assurance indicielle au Sénégal. Au cours de cette rencontre, les différents acteurs ont évoqué le gap existant. Sur « les 8 millions d’agriculteurs, seuls 100 000 sont touchés ».

Ils expliquent cet écart par un problème de compréhension, de connaissance et de réticence. En 2016, seuls 7550 producteurs ont pu être assurés dans les régions de Kaolack, de Tambacounda, et Kaffrine à travers l’approche d’assurance par le travail. Au cours de cette même année, plus de 100 participants à l’initiative 4R ont payé volontairement en cash la prime d’assurance. Un total d’environ 840 producteurs membres d’organisations paysannes encadrées par le PADAER ont été assurés avec l’appui du PAM. A ce jour, un cumul d’environ 20000 producteurs ont été assurés et quelques 5350 producteurs indemnisés sur la même période.

Il faut noter également que l’assurance indicielle a principalement deux utilités. La première, la plus courante dans le contexte du Sénégal est de développer l’investissement agricole, particulièrement pour la production des cultures pluviales. La seconde, sur laquelle l’initiative 4R s’est focalisée au cours de ces quatre années, est de servir de filet de sécurité complémentaire pour les producteurs les plus vulnérables, en tant qu’outil de production sociale.

L’assurance indicielle est une assurance liée à un indice, tel que la pluie, la température, l’humidité ou les rendements des cultures, plutôt que la perte réelle. Cette approche résout certains problèmes qui limitent l’application de l’assurance récolte traditionnelle dans les régions rurales des pays en développement. Un avantage principal est que les coûts de transaction sont plus faibles. Au moins en théorie, cela rend l’assurance indicielle financièrement viable pour les assureurs du secteur privé et abordable pour les petits agriculteurs. Un autre avantage important est que l’assurance indicielle est moins prédisposée à la sélection adverse et l’aléa moral que l’assurance traditionnelle.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up