Aéroport Blaise Diagne de Diass : Le Ministre des Transports aériens Lève les Inquiétudes

A 72heures de l’ouverture de l’aéroport Blaise Diagne de Diass, le ministre des transports aériens Maimouna Ndoye Seck a mis la lumière sur plusieurs aspects relatifs au fonctionnement de l’infrastructure, le personnel, les tarifs , l’accès au site, le cout du projet ainsi que l’extension du site. Le ministre des transports aeriens et eu ce Lundi une rencontre avec les responsables de la presse et ceux de la compagnie  LAS (Limak,AIBD,Suma ).

Pour Maimouna Ndoye seck, « l’aéroport Blaise Diagne des Diass est l’infrastructure qui va révolutionner les transports et permettra la transformation de l’économie Sénégalaise ».
En réponse aux tarifs juges au de la capacité financière des sénégalais la ministre des transports a précisé que les prix appliqué à AIBD sont largement compétitifs par rapport à ce qui se fait dans d’autres pays. Beaucoup de craintes par rapport au transport ont été soulevé par les journalistes notamment les contraintes qu’augurent certains usagers par rapport à l’éloignement du site. Maimouna Ndoye Seck rétorque « qu’une offre de bus a été développé pour ceux qui veulent aller à l’aéroport, pour Dakar 1000francs CFA, Rufisque 600francs, le choix est très large selon le niveau de confort précise la ministre ».

Il n’y aura aucun problème pour le ravitaillement en Kérosène deux cuves de7500 mètres cube et de 2500mètres cube sont en chargement et les compagnies s’atèlent à leur remplissage.
Le sort des travailleurs des ADS et du personnel non qualifié a été évoqué, la ministre précise que « ceux sont les temporaires et les fixes qui vont être transférés » et les populations locales seront auront places, il est normale que les autochtone s’y retrouvent également »ajoute-t- elle. A la suite du ministre le directeur de LAS Limak Aibd SA, M. Xavier Marie a indiqué que depuis le mois d’Octobre qu’il a eu des discussions avec les différents syndicats de travailleurs et s’engage à travailler en permanence avec ces derniers.
Le directeur de LAS Limak Aibd SA a prévu également de travailler avec les mairies des communes pour les emplois.
La ville va se déplacer avec l’aéroport dans le temps indique Maimouna Ndoye Seck qui ajoute « qu’une infrastructure terminée va se doter de ses infrastructures connexes d’autant plus que beaucoup de milliards y ont été injectés». Le nombre de passagers est estimé à 3millions de personnes à 10millions de personnes en 2035.

Concernant la sécurité sur l’autoroute à péage et l’éclairage sur cette voie Maimouna Ndoye Seck révèle que toutes les dispositions ont été prises et tous les postes de sécurité ont été sensibilisés.
Quant à l’aéroport de Dakar elle fait savoir qu’il sera un aéroport militaire dont les installations et le foncier vont être confiés à l’armée.

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up