Amélioration de la compréhension des stratégies de gestion durable des thons : Plus de 40 experts en conclave à Dakar

Dans le cadre d’une gestion durable des pêches thonières et de la conservation de la biodiversité, la commission internationale pour la conservation des thorides de l’Atlantique (ICCAT), en collaboration avec la FAO et le WWF, a organisé un atelier de renforcement des capacités sur l’application des stratégies d’exploitation. Ainsi, plus de 40 experts des thons qui réunissent à Dakar pour améliorer la compréhension des stratégies de gestion durable des thons grâce à des jeux, des simulations et des conférences.

M. Makhtar Diallo, directeur de cabinet du ministre de la pêche, précise que cet atelier fait suite à celui tenu à Accra au Ghana en 2016 et il vise à appuyer les Etats côtiers francophones, riverains de l’Atlantique, dans le processus de développement des capacités institutionnelles pour la gestion des thons de l’Atlantique.

Selon M. Diallo, il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Gestion durable des pêches thonières et conservation de la biodiversité dans les zones situées au-delà de la juridiction nationale », financé par le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM), et coordonné par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) avec l’appui de partenaires d’exécution dont le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Et le directeur de cabinet du ministre de la pêche de dire : « L’objectif poursuivi par cet atelier est de promouvoir une meilleure compréhension, par les Etats côtiers de l’Océan Atlantique, de l’approche de précaution, des stratégies d’exploitation et de l’évaluation des modèles de gestion pour des pêcheries thonières durables ».

Dr Mamadou Goudiaby, Directeur des pêches pour le Sénégal, avance : « Nous avons pu développer une réelle compréhension de la manière dont ces approches peuvent être appliquées pour mieux gérer les thons de l’océan Atlantique .Et en tant qu’autorité locale sur les pêcheries thonières de l’océan Atlantique, nous sommes maintenant en mesure d’adapter et de mettre en œuvre ces stratégies en fonction du contexte local ».

Rappelons que c’est plus de 40 experts des thons se sont réunis à Dakar, au Sénégal, pour améliorer la compréhension des stratégies de gestion durable des thons grâce à des jeux, des simulations et des conférences.
« Les pêcheries thonières ont une valeur biologique, économique et culturelle importante et c’est pourquoi les stocks ne sont pas gérés avec des approches de précaution robustes. En mettant en œuvre des stratégies d’exploitation qui ont été correctement testées, les ORGP thonières peuvent travailler à l’amélioration de la durabilité de leurs pêcheries », avance M. Alejandro Anganuzzi de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONU-FAO).

Articles similaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Scroll Up